Tendances

Le fait-main en mode bio et écoresponsable

11 juin 2019
Le fait-main en mode bio et écoresponsable - Un Grand Marché

Loulou pepetti

.

Pour la santé ou pour la planète, nous avons chacun nos raisons de passer du côté bio de la force. Chaque citoyen peut contribuer, à son échelle, au développement d’une consommation plus durable et responsable. Un peu, beaucoup ou à la folie, c’est à vous de voir. Encore faut-il savoir de quoi on parle. Côté textile et mode bio, on vous dit tout dans cet article !

.

Mode bio, tissu bio - Un Grand MarchéOeko-bio-mercerieMercerie de Léna

.


LES TISSUS BIOLOGIQUES

La mode responsable c’est avant tout une histoire de matières et d’hommes. Aujourd’hui, nous allons vous parler tissu, cette matière qui nous câline du matin au soir. Mais avant ça, c’est l’heure du constat… et c’est un peu la « cata » côté planète.

.

.


L’industrie textile, aïe aïe aïe !

Selon différentes études, l’industrie textile serait la deuxième industrie la plus polluante dans le monde après celle du pétrole avec entre 3% et 10% des émissions totales de carbone dans l’atmosphère.

 

En cause, la culture du coton qui utilise 25 % des pesticides consommés dans le monde et est la troisième plus consommatrice d’eau d’irrigation après le riz et le blé. La production des matières synthétiques n’est pas en reste lorsque l’on sait que 1,5 kg de pétrole sont nécessaires pour fabriquer 1 kg de polyester.

 

La teinture des tissus avec des métaux lourds, le transport d’un continent à l’autre, le non-recyclage des matières expliquent aussi ce constat pas très « jojo ».

 

On pourrait aller plus loin pour décortiquer l’impact de l’industrie textile sur notre environnement mais vous avez compris l’idée, concentrons-nous sur le POSITIF !

.

.


La nouvelle vague des tissus bio

Le développement des tissus biologiques est une réponse à cet état des lieux pour changer petit à petit notre consommation au quotidien. À la fois bons pour la santé et pour l’environnement, ils ont vraiment tout pour plaire. Pour s’y retrouver, des certifications ont vu le jour afin d’apporter plus de lisibilité et de transparence aux consommateurs.

 

 

Label OEKO-TEX
Standard de santé qui certifie l’absence de substances toxiques dans le tissu, qu’il soit synthétique ou naturel.

 

 

Certification GOTS
Référentiel qui impose que 95% des fibres soient issues de l’agriculture biologique et que des critères environnementaux et sociaux stricts soit respectés tout au long du processus de fabrication.

 

Pour aller encore plus loin, vous pouvez également vous renseigner sur les autres certifications qui existent comme l’OCS BLEND (Organic Content Standard), le GRS (Global Recycle Standard)…

.

Mode bio et écoresponsable - Un Grand MarchéEros & agape & Papoyita

.


LE MOINS MAIS MIEUX

« Le bio c’est bien, mais c’est trop cher pour moi ». Faire attention à son budget, c’est notre quotidien à tous. Pour autant, attention aux idées reçues. En tant que consom’acteur, on peut commencer par faire des choix de qualité et non de quantité.

 

Nous pointons ici du doigt le phénomène de « fast fashion » qui est caractérisé par un renouvellement quasi-constant des collections des enseignes de mode. La conséquence ? Plus d’achat d’impulsion, plus de lassitude, plus de vêtements abandonnés dans le fond du placard… et beaucoup moins de qualité ! Pour cause, chaque année en Europe, ce sont 4 millions de tonnes de textiles qui sont jetées (principalement par les enseignes elles-mêmes) dont 80 % ne sont pas recyclées. Un gaspillage vestimentaire qui fait froid dans le dos ! En ce sens, adopter un dressing responsable c’est faire un choix sur la durée avec des vêtements solides, dans de belles matières, fabriqués localement. Dans l’équipe, nous avons nos petites actions du quotidien pour apporter notre pierre à l’édifice.

 

  • Pierre dépose les vêtements abimés ou trop petits de sa famille dans des bornes spécialisées.
  • Marion favorise le réemploi grâce à l’achat d’occasion.
  • Jeanne valorise le fait-main par l’achat d’articles durables auprès de marques éthiques.

 

C’est très bien tout ça, mais vous allez me dire, la mode bio « c’est fade », « ça manque de style », « ça fait vieux ». J’espère que vous êtes prêts à changer d’avis, vous allez être littéralement ébahis ! Et oui, nos créateurs rivalisent d’imagination pour dépoussiérer les clichés qui ont la vie dure. 

.

Zéro déchet - Un Grand MarchéLes tricots de LumenaLe fil d’Armelle

.


LE ZÉRO DÉCHET

Au-delà du choix des tissus, il y a aussi ce que l’on décide de faire avec ! Avangardistes avant la grande distribution, ce sont les citoyens à titre individuel, les marques responsables et les créateurs du fait-main qui proposent au monde des alternatives économiques et écologiques à adopter au quotidien. Cotons démaquillants, essuie-tout, serviettes hygiéniques, tawashis, cosmétique solide… Les idées se multiplient pour que chacun puisse se dire simplement « Ah chouette, je peux faire ça pour ma planète ».

 

Ce sujet, nous pourrions en parler des heures… Maintenant, c’est à vous de prendre les rênes, de faire des petits gestes pour vous et votre famille. C’est ça la force du collectif !

 

Sources :
Le Point « Comment la fast fashion menace l’environnement »
Rapport de la fondation Ellen MacArthur « A new textiles economy : Redesigning fashion’s future »
LCI « Comment je fais pour avoir un dressing super écoresponsable » 

.


0

Jeanne

Laisser un commentaire