Tendances

Surfer sur la vague… de la tendance « no gender »

7 février 2020
tendance « no gender », mode unisexe, vestiaire mixte - Un Grand Marché

.

Reflet de la société actuelle, la tendance « non gender » ou « unisexe » fait aujourd’hui de plus en plus de bruit. Oubliez la distinction fille-garçon, un vent de liberté souffle sur les défilés et même bien au-delà…

.

Couverture : Marqueterie-49


 

tendance « no gender », mode unisexe, vestiaire mixte - Un Grand Marché

Produits : Duty – Little fish shop

Le « no gender », un mouvement pas si nouveau ?


.

Durant les années 1900, la mode n’a cessé de jouer avec les codes du genre, autant pour masculiniser la femme que pour féminiser l’homme. En haute couture, nous pouvons citer les looks à la garçonne de Coco Chanel, le smoking féminin d’Yves-Saint-Laurent, les jupes pour hommes de Jean Paul Gaultier. L’idée est de ne plus considérer un style comme strictement masculin ou féminin, au risque de se donner un genre ! Qu’en est-il aujourd’hui ?

 

.

tendance « no gender », mode unisexe, vestiaire mixte - Un Grand Marché

Produits : Bazu organic – Maé la fée

L’identité de genre, késako ?


.

L’identité de genre est sur le devant de la scène dans notre société contemporaine : « Du bleu pour les petites filles, c’est bien ? », « Un homme sage-femme c’est bizarre ? »… Petit point définition pour mieux comprendre tout ça ! En sociologie, l’identité de genre est définie comme le sentiment d’appartenance d’une personne à un genre. En ce sens, si le sexe est une caractéristique purement biologique, le genre renvoie quant à lui à une construction sociale et culturelle qui varie et évolue dans le temps.


Il y a dans le « no gender » une distinction à faire entre le « gender fluid » qui consiste à jouer entre les genres et le « gender neutral » qui joue sur la neutralité. Contrairement à ce que nous pourrions penser, le « no gender » ne soulève donc pas la question du transgenre qui désigne une personne se reconnaissant dans l’apparence de l’autre genre. Ce mouvement va plutôt chercher une quête d’équilibre et d’égalité entre masculinité et féminité pour se libérer des stéréotypes qui ont la vie dure.

 

.

tendance « no gender », mode unisexe, vestiaire mixte - Un Grand Marché

Produits : Elooocréations – Dydykids

Libéré, délivré du « bon chic, bon genre » ?


.

Ne plus distinguer les filles des garçons pour se libérer de toute contrainte identitaire est le reflet de notre époque pour beaucoup de raisons. Dans une quête de bien-être, nous allons laisser de côté les styles sophistiqués pour nous sentir bien dans nos baskets. Les stéréotypes du genre sont remis en cause au profit de plus d’égalité. Dans une démarche plus responsable, nous privilégions des pièces intemporelles et des basiques minimalistes plus durables.

 

C’est donc tout naturellement que les marques et célébrités s’emparent de cette révolution de genre. Le « no gender » est popularisé par les marques de prêt-à-porter grand public comme Zara et sa collection « Ungendered » ou Asos et sa gamme « Collusion ». Céline Dion a même lancé une ligne de vêtements unisexes pour enfants. Audacieux et avant-gardistes, nos créateurs ont aussi fait du vestiaire mixte leur crédo, surtout pour nos petits bouts !

 

.

tendance « no gender », mode unisexe, vestiaire mixte - Un Grand Marché

Produits : Lunik – Maroussia creativ’

Pourquoi adopter le style « no gender » ?


.

1) Parce que vous ne faites pas genre, vous êtes vous-même.

 

2) Parce que l’avenir appartient à ceux qui achètent responsable (et fait-main).

 

3) Parce qu’il y a mille et une façons de s’amuser en jouant avec les codes du genre !

.

 

0

Jeanne

Laisser un commentaire