Pixel Facebook

Reproduction de tableau - reproduction d'art - carnet de voyage - lettre poétique - la bergère rouge - collection lettres du désert


Reproduction d'un de mes tableaux inspirés de mes voyages à pied dans le désert du Sahara.

En savoir plus


10,00 TTC

Fabriqué en Occitanie Boutique française
basée en Occitanie

Paiement 100% sécurisé avec cryptage SSL

Carte bleue Visa Mastercard Maestro Paypal

Conditions générales de vente du vendeur


Matières : - Papier
Coloris :  Beige
 Marron
Livraison

Article expédié sous 3 jours ouvrés et à partir de 5 euros.


Description

J'ai voulu donné à ce tableau l'impression d'une lettre ancienne, comme tout droit sortie d'une librairie de Chinguetti.Les tableaux de cette collection “Lettres du désert” ont été réalisés à partir d’extraits de mes carnets de voyage ou de lettres fictives que j’ai calligraphiés sur du papier vieilli à ma façon et ornés de quelques motifs de mon inspiration.

Dimension : 19 x 26,5 cm - 7.48 x 10.4 inches

Le bord blanc n'apparaît pas sur l'affiche


Reproduction sur papier bristol 250 grammes réalisée sur imprimante à jet d'encre.Matériaux : PapierCouleurs : Marron et beige


Pour une lecture du texte plus aisée, vous pouvez retrouver celui-ci imprimé au verso (voir photo 2) et ci-dessous :

“A midi, dans l’oued, les buissons vert tendre serpentaient sur le sable. Je l’imaginais là, ma bergère, dans sa robe rouge. Son bâton, ses quelques chèvres. Et puis, je l’ai vue vraiment. Elle était plus petite. Elle semblait plus jeune que sur ton vitrail. Plus frêle aussi. Elle s’avançait dans les herbes hautes. Je devinais les mouvements de sa robe soufflée par le vent.L’instant suspendu. Elle était là. Je touchais presque ses cheveux. Le silence autour de moi. Je te vois, toi aussi dans la nuit, dans tes vitraux. J’imagine que le sable foulé ici est celui qui devient verre et dans lequel tu invites la lumière, ton vitrail, cette robe rouge sur fond de sable d’or, ce ciel bleu, immense.Pendant que je la cherche, tu lui donnes vie sur cette fresque. Pendant que je me brûle les yeux sur l’horizon, tu te brûles les mains au plomb de tes couleurs.J’ai vu, tu sais. J’ai vu que tu as travaillé encore.Je vois cette robe qui se recompose nuit après nuit. Il reste encore, en ébauche, les épaules et le visage. J’ai tant de hâte à voir son visage. J’ai tant de hâte à voir le tien. Tu le sais, n’est-ce-pas.”
© Chantal Bossard


Vous pouvez découvrir d'autres reproductions dans ma boutique


Note de 5 / 5 basée sur 1 avis client

Photo cecilou

Par

Le 29/11/2018

Bonjour. Paquet bien reçu.
Déçue par la taille, mais je n'avais pas lu la description jusqu'au bout.....j'ai eu un coup de coeur. C'est un bel objet que je vais offrir à noël. J'espère qu'il fera plaisir


 

Paiement 100% sécurisé
avec cryptage SSL Carte bleueVisaMastercardCarte maestroPaypal

Des vendeurs qualifiés
à votre écoute

Un service client réactif
avec Jeanne et Marion

Suivez l'avancée de votre nouvelle plateforme qui soutient le savoir-faire français :