Pixel Facebook

Reproduction de tableau - reproduction d'art - lettre poétique - l'arbre serpent - collection lettres du désert


Reproduction d'un de mes tableaux inspirés de mes voyages à pied dans le désert du Sahara.

En savoir plus


10,00 TTC

Fabriqué en Occitanie Boutique française
basée en Occitanie

Paiement 100% sécurisé avec cryptage SSL

Carte bleue Visa Mastercard Maestro Paypal

Conditions générales de vente du vendeur


Matières : - Papier
Coloris :  Beige
 Marron
Livraison

Article expédié sous 3 jours ouvrés et à partir de 5 euros.


Description

J'ai voulu donné à ce tableau l'impression d'une lettre ancienne, comme tout droit sortie d'une librairie de Chinguetti.Les tableaux de cette collection “Lettres du désert” ont été réalisés à partir d’extraits de mes carnets de voyage ou de lettres fictives que j’ai calligraphiés sur du papier vieilli à ma façon et ornés de quelques motifs de mon inspiration.

Dimension : 19 x 26,5 cm - 7.48 x 10.4 inchesLe bord blanc n'apparaît pas sur l'affiche
Reproduction sur papier bristol 250 grammes réalisée sur imprimante à jet d'encre.Matériaux : PapierCouleurs : Marron et beige


Pour une lecture du texte plus aisée, vous pouvez retrouver celui-ci imprimé au verso (voir photo 2) et ci-dessous :

“J'ai entendu ta voix une nuit. Elle me portait dans les chemins. Tu te souviens ? Il y a longtemps cette voix. Je te guetterai un jour pour t'écouter encore. 
Je ferai une pause au fil de l'eau. Je t'enverrai des images de mes plages et des mots de mes pages aussi. Les sirènes seront jalouses tu sais. 
J'aimais parler avec toi, les choses étaient plus simples, j'aimerais pouvoir le faire d'avantage. Mais je suis trop loin, et puis, je ne suis pas sûre de savoir faire plus. Regarde... nos mains, tu me touches encore. C'est sans doute pour ça que je fuis. Je t'ai lu et relu des heures. A tes côtés j’étais. A tes côtés je suis. Mais c'est dans le fond de la nuit que tu te rapproches. Près, si près, en rêve. Je ne le fais pas exprès et cela ne me dérange pas.
Je n'ai pas envie d'arrêter. Je n’ai pas envie vraiment. Je ne sais même pas si je pourrais. 
Tu es incroyable tu sais, j'aime que tu le saches. 
Je crois qu'on a cela tous les deux. C'est peut-être pour ça, à cause de ça, tout le reste, tous les deux, les mêmes. C'est ce que tu me disais. Il ne faut pas le perdre. Nous allons le préserver. Le cultiver. Nous 
aurons le plus beau des jardins. Je l'aime tant déjà. 
Il sera comme un arbre serpent, et les mots fleuriront autour. Encore et en corps. 
Non... N'arrête pas. Je vais te laisser quelque temps pourtant, avant de revenir. Tu seras là, n'est-ce-pas?”

© Chantal Bossard


Vous pouvez découvrir d'autres reproductions dans ma boutique


Note de 5 / 5 basée sur 1 avis client

Photo cecilou

Par

Le 29/11/2018

Bonjour. Paquet bien reçu.
Déçue par la taille, mais je n'avais pas lu la description jusqu'au bout.....j'ai eu un coup de coeur. C'est un bel objet que je vais offrir à noël. J'espère qu'il fera plaisir


 

Paiement 100% sécurisé
avec cryptage SSL Carte bleueVisaMastercardCarte maestroPaypal

Des vendeurs qualifiés
à votre écoute

Un service client réactif
avec Jeanne et Marion

Suivez l'avancée de votre nouvelle plateforme qui soutient le savoir-faire français :